BEAUMONT-SUR-LÈZE
Téléphone secrétariat : 05 61 08 71 22
Portable d’astreinte : 06 79 00 93 55

logo du site

Accueil du site > ANNEXES > Commémoration du 8 Mai 2017

Commémoration du 8 Mai 2017

Discours de M le Maire pour la commémoration du 8 mai

Mes chers amis

L’occasion m’est donnée de m’exprimer aujourd’hui devant vous qui vous êtes déplacés pour participer à cette commémoration. Merci d’être là, merci, d’oeuvrer chaque année pour que perdure notre devoir de mémoire, c’est-à-dire notre obligation morale de se souvenir d’un événement historique tragique et de ses victimes afin de faire en sorte qu’un événement de ce type ne se reproduise pas. Un moment de recueillement pour honorer nos combattants, nos morts, nos mutilés, nos héros qui au prix de leur vie ont défendu non seulement leur nation mais aussi et surtout la liberté, la fraternité et la paix, tels des citoyens du monde que nous sommes toutes et tous. Afin aussi, de pointer les responsabilités de ceux, fascistes et collaborateurs qui organisèrent la déportation, le génocide et l’horreur. Et au lendemain d’une élection présidentielle d’un niveau de bassesse jamais atteint d’être lucides pour encore et encore expliquer à nos enfants que des discours dont le terreau est composé de haine, d’opposition des uns aux autres, de stigmatisation de ce qui ne porte pas la même couleur ou qui ne rentre pas dans le moule du politiquement acceptable, que ces discours sont à bannir, à combattre et à condamner tant ils portent en leur sein les stigmates rappelant les périodes les plus noires de notre Histoire. Oui il est encore plus primordial en ces temps incertains où la guerre a pris d’autres formes, où les ennemis s’appellent terroristes ou obscurantistes, de porter fièrement les valeurs de la République. Car elle en a bien besoin. Besoin d’écoute et de dialogue Besoin de plus d’égalité et de fraternité, de moins d’égoisme et de repli sur soi Besoin de plus de justice sociale Mais nous sommes aussi présents pour rappeler que la misère, la remise en cause des acquis sociaux, le nivèlement par le bas sont autant d’éléments qui favorisent l’extrémisme réactionnaire et le populisme visant à nous asservir à la dure loi de l’argent roi. Oui je me lâche aujourd’hui en souvenir de nos aînés qui se sont battus pour des valeurs humanistes et j’assume pleinement ma position, tant je suis abasourdi et désespéré de voir que les repères essentiels de nos démocraties sont en train de fondre comme neige au soleil. Le pays, au lendemain de l’élection du futur Président de la République, vit des heures graves. Ce second tour est, à nouveau, une très sérieuse alerte pour toutes celles et ceux qui sont attachés à la démocratie et à l’égalité. C’est le résultat de la banalisation des idées d’extrême droite et la seule réponse, afin d’éviter qu’in fine l’ennemi s’engouffre encore plus dans une brèche déjà béante, c’est de tourner le dos à la politique que nous subissons depuis bien longtemps. Ce que nous vivons est le résultat de décennies d’alternance politiques défavorables aux intérêts populaires, de trahisons et de renoncements des gouvernements successifs. Alors, des moments comme celui-ci permettent de retisser des liens, de prendre des engagements pour que jamais, non jamais nous n’abandonnions nos explications envers les populations les plus jeunes. Rien n’est jamais définitivement acquis, encore moins la paix. Alors soyons fiers d’être ici présents, ne soyons pas frileux face à nos éternels démons qu’ils se nomment peste ou choléra et qui visent à nous asservir et nous avilir. Redressons-nous et soyons fiers d’être là tels de fervents défenseurs de la Liberté, de l’égalité, de la fraternité et de la paix. Vive la Démocratie Vive la République Vive tous les citoyens du Monde !